dimanche 17 juillet 2011

Romain Simon, illustrateur chez Hachette



Romain Simon, illustrateur chez Hachette (1)

Chez Hachette, au début des années Cinquante, bien qu’il ne soit pas très à l’aise vis-à-vis de la littérature fantastique ou de fantasy car il est accoutumé à la représentation réaliste, l’illustrateur se charge du mieux qu’il peut des images de deux romans des Chroniques de Narnia de Clive Staples Lewis : Le Lion et la Sorcière blanche et Prince Caspian, et du Magicien d’Oz de Frank L. Baum pour la « Bibliothèque Rose ». Sans doute préfère-t-il la mise en images, en 1952, d’une réédition des Contes de mon père le jars de Léonce Bourliaguet et du récit Au pays des cinq rivières de George Cory Franklin. On lui doit aussi les illustrations d’une édition du récit Alerte aux cimes de Marcelle Vérité, un auteur que nous retrouverons souvent et la mise en images de Hervé au château écrit par Cécile Aubry pour la « Bibliothèque verte ». Il participe surtout à la collection « Albums roses », dès 1953 avec Les Fables imagées de La Fontaine et à la collection « Gentil coquelicot ». Le fabuliste lui inspire cinq « Albums roses » dans lesquels éclate la souplesse de son trait malicieux et comique. Désormais, il développe avec beaucoup d’humour et de fantaisie, libéré de toute préoccupation pédagogique cette fois, les histoires de l’âne Picotin, depuis Picotin et ses amis (1955) jusqu’à Picotin autour du monde (1959), celles de Nénuphar le chimpanzé (de 1956 à 1960) ou du chien basset Mirabelle, de Mirabelle au bois (1958) à Mirabelle et ses amis (1960), bien avant les aventures du chien Ploum, parfois sur des textes d’Axelle Porm. S’il adopte le nécessaire dessin caricatural, il ne le fait jamais aux dépens de son sujet ou de ses personnages et son trait laisse toujours apparaître beaucoup de tendresse et d’humeur joyeuse.
Ce sont ses illustrations qui accompagnent les adaptations d’Odette Larrieu, dans la collection « Idéal Bibliothèque » pour Les Fables de La Fontaine et pour Le Roman de Renard (également présent dans « Le Jardin des rêves »).
La collaboration avec Hachette se poursuit dans les années 60 et 70 lorsqu’il s’agira de mettre en images, dans des albums ORTF ou dans la « Bibliothèque rose » plusieurs épisodes des aventures de Nounours, le personnage télévisuel connu de Claude Laydu. Souvent sur des récits écrits aussi par André Delmont, paraissent au moins sept livres ou albums, de Nounours parachutiste (1966) à Nounours acrobate (1969).
Ajoutons, pour faire bonne mesure, deux éditions de Mon Grand Alphabet et deux participations aux « Albums joyeux » et, en 1979, à au moins cinq épisodes de la collection « Les Poussins », tels Le Chat-Tigre ou Croco le vaniteux, et au recueil Mes Plus belles histoires, illustré par Romain Simon en 2004.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire