vendredi 25 février 2011

Histoire du polar jeunesse et bandes dessinées. Des origines à 1959



Chronologie des bandes dessinées policières (ou semi-policières) jeunesse.
Des origines à 1959


1908 Les Pieds Nickelés de Louis FORTON, dans L’Epatant, album Offenstadt en 1915.
1924 Bibi Fricotin de Louis FORTON, dans Le Petit Illustré, 1er album SPE en 1928.
1929 Tintin de HERGE (Georges Remi), dans Le Petit Vingtième, le 10 janvier 1929, 1er album N & B. en 1930.
1931 Dick Tracy de Chester YOUNG, (E-U), dans Spirou en 1938.
1931 Oscar Bill « le roi des détectives » par ERIK (26 fascicules).
1934 Agent secret X 9 alias Phil Corrigan d’Alex RAYMOND et Dashiell HAMMETT (E-U), dans Aventures en 1937. Album en 1935.
1935 Jules Barigoule dans Cœurs vaillants. Chez Gordinne : Les Mémoires de Jules Barigoule, détective amateur (1935)
1938 Pat’Apouf de Yves GERVY, dans Le Pèlerin, le 6 mars 1938, 1er album Bonne Presse en 1946.
1938 Spirou, le groom du Moustic Hôtel, (et Fantasio), de Rob VEL, (Robert VELTER), dans Spirou (Belgique).
1938 Charlie Chan, détective chinois d’Alfred Andriola (d’après Earl Derr Biggers), dans L’Aventureux, puis Junior.
1941 Jean Valhardi, détective de JIJE et Jean DOISY (scénario), dans Spirou belge, le 2 octobre, premier détective de la bande dessinée francophone, 1er album en 1943.
1945 Oscar Hamel et Isidore de F.-A. BREYSSE, dans Message aux Cœurs Vaillants, en juin, 1er album en 1952.
1946 Blake et Mortimer de Edgar-Pierre JACOBS, dans Tintin belge 1946 1er album du Lombard en 1950.
1946 Rip Kirby le détective d’Alex RAYMOND (E-U), en France dans « L’Aurore », album Hachette en 1975.
1947 Bibi Fricotin ressuscité par Pierre LACROIX dans Junior, puis Jeunesse Joyeuse
1948 Les Pieds Nickelés sont repris par René PELLOS, dans L’Epatant. Albums SPE.
1949 Félix, le détective de Maurice TILLIEUX dans « Heroic Albums » en Belgique. 1er album en 1968
1950 Monsieur Barelli de Bob DE MOOR, dans Tintin en 1950, albums Le Lombard dès 1956.
1952 Babou détective (animalier) de CALVO dans Ames Vaillantes
1952 Guy Lefranc, le journaliste de Jacques MARTIN, et Jeanjean dans Tintin, 1952, 1er album du Lombard, 1954.
1952 Papou, détective privé créé et dessiné par ERIK dans Coq hardi.
1952 Pat’Rac le détective d’ERIK, dans Cœurs Vaillants, un seul album : Expérience 2 A, en 1959.
1953 Freddy (Risquetout) de Maurice LIMAT et Henri FOX, dans L’Invincible en 1953-54. albums S.P.E. dès 1954.
1953 Marc Jaguar de Maurice TILLEUX dans Héroïc-Albums
1954 Ginger le policier de Jean DE MEESMAKER, (alias JIDEHEM), dans Heroic Albums, album en 79.
1954 La Patrouille des Castors de MITACQ et CHARLIER, dans Spirou, en nov. 1954, 1er album Dupuis en 1955.
1954 Tif et Tondu (créés en 1938), de DINEUR et WILL, en album Dupuis. Repris par M. TILLIEUX et DESBERG.
1955 Ric Hochet, le journaliste de TIBET et DUCHATEAU, dans Tintin, 1955, 1er album en 1963.
1956 Alex et Euréka (ou Tambour), de Guy HEMPAY et P. BROCHARD, dans Cœurs Vaillants, 1er album 1959.
1956 Gil Jourdan, détective, et son ami Libellule, de M. TILLIEUX, dans Spirou, 1956, 1er album en 1959.
1956 Jacques Flash de Jean OLLIVIER et Pierre LEGUEN, dans em>Vaillant, 1er album en 1960.
1957 Prudence Petitpas de Maurice MARECHAL, dans Tintin, 1957, albums Le Lombard dès 1962.
1957 (Signor) Spaghetti, le bavard, et Prosciutto de René GOSCINNY et Dino ATTANASIO, dans Tintin, 1957, 1er alb en 61.
1958 Le Club des Peur-de-rien de TIBET et DUCHATEAU, dans Chez nous junior en 1958, 1er album en 1966.
1958 Marc Dacier, le reporter, d’Eddy PAAPE et J.-M. CHARLIER, dans Spirou, 1958, 1er album en 1960.
1958 : Mortadel et Filemon de Francisco IBANEZ (traduction dès 1970), albums de 1970 à 1974, aux Éditions Mon Journal.
1959 Bob Morane (créé par Henri VERNES en 1953), dessiné par ATTANASIO dans Femmes d’aujourd’hui, album en 1960.
1959 Clifton, colonel britannique de Raymond MACHEROT, dans Tintin, 1959, repris par TURK et DE GROOT
1959 Jacques Le Gall de MITACQ et CHARLIER, dans Pilote, 1er album en 1980.
1959 Inspecteur Saboum, inspecteur de la PJ, de Jean CHAKIR, dans Bayard, puis Record. Un album Glénat tardif.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire