mardi 27 mai 2014

Imaginales 2014 d'Epinal

Imaginales 2014 de la ville d’Épinal

                    
 

Le Festival des mondes imaginaires d’Épinal s’est déroulé du 22 au 25 mai 2014. Les auteurs étaient extrêmement nombreux au point que chacun ne disposait que de l’espace d’une chaise sous l’immense Bulle du livre où se déroulaient les dédicaces.
Jeunes et moins jeunes se côtoyaient dans une ambiance toujours fort conviviale et c’était à la fois le temps des retrouvailles pour les habitués et celui des découvertes pour connaître non seulement les jeunes générations mais aussi les écrivains qui n’avaient pas encore été invités jusqu’alors.
Personnellement, j’ai pu ainsi voir en chair et en os des auteurs dont je parle dans mes essais depuis 2002. Je citerai d’abord l’elficologue joyeux et festif Pierre Dubois  dont l’œuvre est immense. J’avais toujours souhaité que les Imaginales s’ouvre au policier. C’est chose faite grâce au courant historique et au thriller fantastique. D’où la présence d’auteurs comme Didier Daeninckx, Patrick Pécherot  avec qui j’ai eu de riches échanges… sur Rimbaud), Colin Thibert originaire de Suisse. Mon grand regret, c’est de ne pas avoir réussi à rencontrer Béatrice Nicodème.


Une fois de plus, ce petit panorama est subjectif. Je laisse à d’autres le soin de signaler les vedettes, les distinctions et les débats. Mon intervention vise en priorité à mettre en avant les auteurs qui ont par le passé ou qui continuent aujourd’hui à consacrer des ouvrages à la littérature de jeunesse. Aux lecteurs patients de découvrir dans quelles circonstances et à quel moment de leur carrière littéraire. La présence d’Anne Golon, la créatrice d’Angélique s’explique par le fait qu’elle a publié sous le pseudonyme de Joëlle Danterne des récits scouts comme Master Kouki et La Patrouille des Saints-Innocents (C’était en 1946 et 1947 !). J’étais heureux de rencontrer Roger Martin, d’abord parce que c’est un auteur courageux. Ensuite, hasard heureux, je venais de parler sur le blog de son entretien fabuleux avec Paul Berna. J’ai enfin découvert Hugo Verlomme, l’amoureux de la mer et des vagues, sans doute encore sous-estimé par les Vosgiens, montagnards irréductibles.


Je ne m’attarderai pas sur les œuvres de chacun et de chacune. Je dirai seulement que je suis impressionné par la somme des talents, la coexistence de tant d’intelligences concentrées en si peu d’espace.            
Si je termine le montage par la photo de Jérôme Vincent, animateur patient d’ActuSF, c’est pour envoyer le sourire d’une personne au dévouement constant, à la bonne humeur permanente. Un signe optimiste dont nous avons tous besoin dans cette période où les nuages sombres semblent s’amonceler. C’est la dernière fois que j’évoque cette manifestation.

AUTEURS PHOTOGRAPHIÉS nommés dans l’ordre alphabétique :
Jean-Pierre ANDREVON
AYERDHAL
Samantha BAILLY
Lionel BEHRA
Jean-Luc BIZIEN
Pierre BORDAGE
Charlotte BOUSQUET
Fabien CLAVEL
Fabrice COLIN
Didier DAENINCKX
Marie-Charlotte DELMAS
Victor DIXEN
Pierre DUBOIS
Fabien FERNANDEZ
Olivier GAY
Laurent GENEFORT
Anne GOLON (alias Joëlle DANTERNE)



Yves GREVET
Alain GROUSSET
Johan HELIOT
Loïc HENRY
Jean-Luc MARCASTEL
Roger MARTIN
Danielle MARTINIGOL
Xavier MAUMÉJEAN
Emmanuelle NUNCQ
Patrick PÉCHEROT
Chantal ROBILLARD
Cristina RODRIGUEZ
Carina ROZENFELD
Arthur TENOR
Colin THIBERT
Hugo VERLOMME
Jérôme VINCENT






1 commentaire:

  1. Merci, Raymond pour tous ces articles passionnants et ton enthousiasme. Béatrice Nicodème, une adorable personne, charmante, so British, à la jolie plume !
    Christophe boutier

    RépondreSupprimer