vendredi 22 janvier 2010

Nouveautés de l'édition et de la presse jeunesse en 1980



Puisque nous entrons dans les "années en 10", je compte faire quelques rétrospectives concernant les décennies passées.
Reculons d'une génération et reportons-nous il y a trente ans !

Que propose l’édition jeunesse au cours de l’année 1980 ?

Un changement d’échelle dans l’édition

En 1980, selon Jean-Yves Mollier (Où va le livre ?, La Dispute), « Le champ de l’édition (l’industrie du livre) est financièrement dominé en France par deux grands groupes dont les activités premières sont étrangères aux industries culturelles. Il s’agit d’une part, de Lagardère Groupe avec Hachette Livre, entreprise intégrée dans la structure industrielle Matra-Hachette dont le P-DG est Jean-Luc Lagardère et, d’autre part, de Vivendi, dirigée par Jean-Marie Messier, avec Havas publications édition ». Le monde éditorial français est alors essentiellement « duopolaire », devant « la bande des quatre » : Gallimard, Flammarion, Albin Michel, Le Seuil, devançant Hatier et Masson et huit challengers.
En décembre 1980, L’homme d’affaires Jean-Luc Lagardère, président du groupe Matra, (spécialisé dans le matériel militaire, les missiles, les satellites, l’informatique, les télécommunications et l’automobile), prend le contrôle de Hachette, (OPA externe sur Hachette qui vient de connaître une décennie calamiteuse). Il devient P-DG de Hachette en janvier 1981. L’édition va désormais échapper à l’édition.

Plusieurs collections de poche apparaissent

En avril naît la collection "Castor poche" chez Flammarion, à l'Atelier du Père Castor de François Faucher qui la dirige avec Martine Lang. La série "Junior" est illustrée. Tous les genres seront finalement représentés.
Cette collection généraliste, conçue au départ pour les 8 à 13 ans, « grandit avec les enfants » et s’étend peu à peu de Castor Poche Benjamin à Castor Poche Senior
La collection romanesque "Tire Lire Poche" chez Magnard fait une entrée plus discrète.
En revanche, la collection "L'Ami de poche", dirigée par J.-H. Malineau, sort plusieurs titres chez Casterman en publiant des classiques et des oeuvres plus éclectiques, avant d’élargir ses traductions.
Notons encore, chez Nathan, les collections. éphémères : "Nathan SF" et "Nathan P.J.".
Gallimard Jeunesse regroupe déjà 14 collections et l’on remarque les naissances de "Folio Junior en poésie"et de "Folio Benjamin" (5-7 ans), qui réédite Beatrix Potter.
Dans la collection "Folio Junior" sont réédités des titres de la collection " Plein vent", créée par André Massepain, chez Robert Laffont en 1966 (par exemple, Sierra brûlante de Pierre Pelot). Casterman publie "Contes de toujours", avec Bruno de la Salle et Hatier publie des contes illustrés dans la collection "Fées et Gestes". L’Ecole des loisirs restructure son catalogue en distinguant albums et livres cartonnés et éditions brochées au format de poche.
Côté presse, il faut apprécier le lancement de Milan Presse par Patrice Amen, très attaché à la laïcité (le 1er journal : Toboggan paraît en novembre)
Chez Fleurus, Turbule (M) ne tient que le temps de 42 numéros de janvier 1980 à juillet 1983.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire